Comment assurer une aide financière à vos proches en cas de décès ?

Une assurance prévoyance comme son nom l’indique est une assurance permettant de couvrir vos proches en cas de décès ou d’invalidité définitifs. Vos proches pourront alors faire face plus facilement aux difficultés financières. Si vous décédez, l’assurance décès permettra au bénéficiaire du contrat de percevoir un capital que vous avez mis de côté. L’assurance prévoyante décès couvrira vos proches en cas de décès ou d’invalidité. Comment alors souscrire une assurance décès ?

Couvrir ses proches à l’aide d’une assurance prévoyance

Vous pourrez mettre à l’abri vos proches après votre disparition si vous décidez de souscrire une assurance décès durant votre vivant. Après un évènement comme un décès ou une invalidité au travail, le capital de votre contrat d’assurance décès sera versé au bénéficiaire. En fonction du contrat, le bénéficiaire sera indemnisé en cas de décès survenu à cause d’une maladie ou même après un suicide. Vous pouvez même inclure une rente éducation dans votre contrat d’assurance pour que vos enfants puissent toujours continuer à étudier. Le bénéficiaire peut alors être un membre de la famille du souscripteur comme son conjoint ou ses enfants.

L’assurance décès, qu’est-ce que c’est ?

L’assurance prévoyance-décès, appelée aussi assurance décès tout court, est une assurance qui permet de couvrir vos proches après votre décès. Un capital ou une rente sera versé au bénéficiaire mentionné dans le contrat d’assurance. Ce capital est établi à l’aide de cotisations que vous réalisez mensuellement auprès de la compagnie d’assurance. Vous choisissez alors le montant du capital de votre assurance décès. Le montant minimal est de 15 000 euros, mais certains peuvent s’élever jusqu’à un million d’euros. Non seulement après votre disparition, vos proches pourront aussi bénéficier de cette aide si vous êtes invalide définitivement après avoir subi un accident par exemple. La raison principale de souscrire une assurance décès est en général de pouvoir continuer à subvenir aux besoins de vos proches même après votre disparition.

Le capital est évolutif et votre cotisation peut varier

Le principe de la cotisation d’une assurance décès est simple. Vous versez mensuellement une certaine somme. Si vous résiliez votre contrat, vous ne pourrez pas récupérer le capital de votre contrat d’assurance décès, car la cotisation sera à fonds perdu. Par contre, si c’est votre intention, le contrat d’assurance vie sera plus adapté à vos besoins. Le montant que vous cotisez sera en fonction du capital que vous avez choisi, de votre âge et de votre état de santé.

A quel âge faut-il souscrire une assurance vie ?
Assurance vie : peut-on retirer son argent sans payer d’impôt ?