Quelles sont les garanties de mon assurance habitation en cas de catastrophes naturelles ?

Actuellement, plusieurs personnes font appel à une assurance habitation pour minimiser les dégâts lors d’une catastrophe naturelle. En effet, il existe des garanties plus ou moins considérables dans les contrats. Pour bien choisir, découvrez ce qu’est une catastrophe naturelle et les frais pris en charge de l’assurance en cas de sinistre.

Qu’est-ce qu’une catastrophe naturelle ?

Dans le monde entier, il existe plusieurs catastrophes naturelles. Par définition simple, une catastrophe naturelle est une catastrophe résultant d’un évènement naturel. Ainsi, vous avez une garantie lors d’une catastrophe naturelle si les tragédies suivantes surviennent : tsunami, tremblement de terre, glissement de terrain, raz-de-marée, avalanche, inondation, sécheresse, coulée de boue, tempête ou cyclone. Si vous rencontrez des complications ou des sinistres, vous pouvez toujours contacter votre assureur.

Les conditions d’indemnisation et les garanties d’une catastrophe naturelle

Comme toute formule d’assurance, les conditions et les garanties sont prévues dans le contrat. L’indemnisation est valable seulement si les biens détériorés sont garantis avec l’assurance dommages, tels que le dégât des eaux et l’incendie. C’est également le cas si l’arrêté ministériel remarque une catastrophe naturelle survenue dans la zone où vos biens résident. Ce sont en évidence les évènements suivants : séisme, affaissements de terrains, les inondations…

De ce fait, la garantie pour une catastrophe naturelle est en général incluse dans les contrats de l’assurance dommages, sauf dans certains cas d’exclusion. Et d’ailleurs, l’assurance de l’habitation qui couvre les dommages de la vie quotidienne bénéficie normalement de la garantie lors d’une catastrophe naturelle, même si on ne le retrouve pas dans le contrat d’assurance. 

Quels frais sont pris en charge par l’assurance ?

La garantie lors d’une catastrophe naturelle couvre uniquement les dommages matériels si c’est précisé dans le contrat d’assurance. L’assureur prend donc en charge les frais de démolition et de drainage ainsi que le nettoyage, la désinfection et les frais de pompage des biens assurés détériorés par le sinistre.

Puis, l’indemnisation tient compte des dommages matériels constatés sur les bâtiments, mobiliers, marchandises, bois, stocks… Ensuite, les frais de décorateur, des honoraires d’architecte, des contrôles techniques indispensables aux biens sont aussi à la charge de votre assureur. Existent aussi les dommages dus à l’humidité ainsi que la condensation successive à la stagnation de l’eau dans les locaux.

Par ailleurs, les frais immatériels sont aussi indemnisés par la garantie assistance avec une assurance habitation. Il s’agit des dépenses relatives au relogement passager et aux frais de déplacement de la famille.

Assurance habitation : comment mes enfants sont-ils couverts ?
Que couvre la garantie protection juridique ?